Le résultat des prix Pinocchio du développement durable

Publié par | · · | Articles externes · Grandes entreprises et RSE · ONG | Un commentaire sur Le résultat des prix Pinocchio du développement durable


Il n’est pas toujours facile d’être une multinationale et de se conformer à sa politique et démarche RSE. Samsung, GDF Suez et Shell viennent de recevoir le prix Pinocchio du développement durable qui récompense les cancres en la matière.

Sans mettre ces trois entreprises dans le même panier, les raisons principales de cette contre-performance et de la mauvaise image qu’elles renvoient est à mon sens de trois ordres : un manque de transparence (GDF Suez), une réalité d’action sur le terrain différente des engagements annoncés (Shell), un déni de la réalité et un manque d’actions concrètes pour améliorer le non respect des droits de l’Homme (Samsung).

Rappelons en passant les 7 principes de base de la RSE tels que définis dans l’ISO 26000 :

  • Redevabilité
  • Transparence
  • Comportement éthique
  • Respect de la loi
  • Reconnaissance des parties prenantes
  • Prise en compte des normes internationales de comportement
  • Respect des droits de l’Homme

Retrouvez l’ensemble des informations, des arguments et des réactions des entreprises mises en cause sur le site des Amis de la Terre :

Les Amis de la Terre : Les prix Pinocchio du développement durable.


Print Friendly, PDF & Email
Partager : Share on LinkedIn3Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterEmail this to someone

Un commentaire

Chez Volkswagen, la durabilité n’est pas qu’un beau discours | Valérie Schneider dit:

26 septembre 2015 à 18 h 34 min

[…] groupe Volkswagen devient un parfait candidat pour la prochaine édition du prix Pinocchio qui récompense les entreprises qui communiquent en se donnant une image plus verte que verte […]

Répondre

Laisser un commentaire