#JeSuisCharlie

Publié par | · | Coup de coeur | Un commentaire sur #JeSuisCharlie

Je n’ai pas voulu réagir sur le coup de l’émotion aux événements tragiques d’hier, à ces assassinats lâches perpétrés par des monstres qui n’ont pas d’humour et ne savent pas prendre du recul.


Me rappelant ma formation sur l’évaluation de la responsabilité sociétale des organisations au cours de laquelle mon formateur analysait chaque matin la presse et les dernières nouvelles en les comparant aux principes et questions centrales de l’ISO 26000, j’ai voulu tenter de mettre en perspective cet acte terroriste et l’analyser sous le  filtre de la Responsabilité Sociétale. Un moyen de passer ma colère, rendre hommage aux victimes et partager mes convictions et mes valeurs ! Et puis, en tant que citoyenne et fille de journaliste, je ne pouvais rester silencieuse !


Sans surprise, les Droits de l’Homme me sont apparus comme le principe et la question centrale de l’ISO 26000 correspondant aux événements qui ont touché le journal Charlie Hebdo.

J’ai rapidement découvert sur Internet une initiative « Cartooning for Peace », conçue par Plantu en 2006, visant à promouvoir la paix et les Droits de l’Homme via le dessin.


J’ai donc décidé de rappeler ici les articles de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme qui correspondent à l’attentat du 7 janvier 2015, en commençant par celui qui a été illustré par Tignous, une des malheureuses victimes.

Article 3 – Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.

 

Article 18 – Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu’en privé, par l’enseignement, les pratiques, le culte et l’accomplissement des rites.

Article 19 – Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit.

 Article 30 – Aucune disposition de la présente Déclaration ne peut être interprétée comme impliquant pour un État, un groupement ou un individu un droit quelconque de se livrer à une activité ou d’accomplir un acte visant à la destruction des droits et libertés qui y sont énoncés.


 

Sources : TV5 Monde et Cartooning for Peace.

 


Print Friendly, PDF & Email
Partager : Share on LinkedIn20Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterEmail this to someone

Un commentaire

Marche mondiale pour le climat, un acte citoyen | Valérie Schneider dit:

12 novembre 2015 à 15 h 53 min

[…] aussi bien nous mobiliser pour des questions de droits de l’homme (voir mon article sur Je suis Charlie) que pour des questions environnementales et économiques (eh oui, si nous ne faisons rien, cela […]

Répondre

Laisser un commentaire